« Espoir Irak », un bilan d’étape positif six mois après son lancement

Erbil 2015 : un bilan positifÀ l’automne 2014, l’Enseignement catholique a lancé une campagne nationale, Espoir Irak, en partenariat avec l’Aide à l’Église en détresse (AED) et l’Œuvre d’Orient, pour soutenir les chrétiens d’Orient et sensibiliser sur leur situation. L’objectif de cette campagne de collecte de dons, adressée à l’ensemble des établissements catholiques, est de créer dix écoles pour les enfants réfugiés à Erbil (Kurdistan). L’AED a déjà financé la construction de plusieurs écoles dans les provinces irakiennes de Dohuk et Erbil. Les travaux se poursuivent pour les autres à Erbil.

affiche-espoir-irakLe diocèse de Lyon s’est également investi auprès des chrétiens d’Orient à travers son projet Noun, qui permettra la construction d’une école à Erbil, nommée Saint-Irénée, inaugurée en juin prochain. Ailleurs de nombreux établissements organisent également depuis l’automne différentes actions pour permettre la construction de ces écoles. Le collège Saint-François-Régis de Montpellier a fait rédiger et illustrer un recueil de prières à l’attention des chrétiens réfugiés à Erbil. Le recueil sera ensuite acheminé à Erbil par Louis-Marie Piron, délégué général du Secrétariat général de l’Enseignement catholique, en charge du département Relations internationales. De son côté, l’école Saint-Joseph à La Tour du Pin, en Isère, a organisé une partie de son loto annuel pour le projet et poursuit son action le temps du Carême. Ou bien encore L’école Saint-Jean à Sanary-sur-Mer dans le Var et l’Institution Sainte-Jeanne-d’Arc à Étampes qui organisent chacune un défi sportif pour récolter des fonds. Quant à l’APEL, elle  a également relayé la campagne à l’ensemble de son réseau qui s’est beaucoup mobilisé, ce qui a permis de recevoir de nombreux dons.

Ces six derniers mois, la situation humanitaire des réfugiés chrétiens s’est améliorée, mais le manque de perspective d’avenir inquiète la population. La construction de ces écoles constitue une contribution importante pour eux, car elle permettra à près de 7000 enfants de retourner régulièrement en classe. La campagne se poursuit donc, donnant de nouvelles perspectives aux réfugiés. Et les initiatives de soutien sont particulièrement nombreuses en ce temps de Carême. Continuons la mobilisation !