Les chrétiens d’Irak, depuis quand ?

Mariage Erbil

©AED

Les chrétiens d’Irak sont une des plus anciennes communautés chrétiennes. Ils descendent, pour leur grande majorité, des populations qui vivaient en Mésopotamie avant l’ère chrétienne. Ils ont été touchés par le message du Christ dans les tous premiers siècles qui ont suivi sa mort, bien avant l’occident.

Ils étaient rattachés à l’Église d’Antioche qui est le lieu où l’on nomme pour la première fois « chrétiens » les disciples du Christ. Le patriarcat d’Antioche se réclame de Saint Pierre qui selon la légende aurait été évêque de la ville. Paul et Barnabé y aurait séjourné un an (environ 43 ap J.-C.). Alors que les chrétiens d’origine juive sont plutôt à Jérusalem, Antioche va prendre une importance en devenant le centre d’un christianisme que certains appellent hellénistique. On y trouve beaucoup de chrétiens qui sont des païens convertis. Les évêques d’Antioche vont prendre une place très importante derrière Rome, Alexandrie et Jérusalem. Parmi les évêques les plus célèbres on connait St Ignace (Mort au IIe siècle ap J.-C.) St Théophile etc… La prééminence d’Antioche se retrouve à travers les différents conciles comme celui de Nicée. La région d’Antioche tombe sous la coupe des musulmans à la fin du VIIe siècle début VIIIe, les chrétiens obtiennent le statut de dhimmis (ils payent un impôt en échange de la protection du souverain).

Aujourd’hui, la plupart des catholiques appartiennent à l’Église d’Orient qui a été fondée par St Thomas quelques dizaines d’années après la mort de Jésus. Leur communauté se divise en plusieurs branches, la principale étant l’Église chaldéenne. A l’époque de sa grandeur au VII et XIV siècle, l’Église chaldéenne comptait entre 60 et 80 millions de membres.

En 1932, La communauté chrétienne en Irak ne représentait plus que 20% de la population pour finalement tomber à 2% en 2008. Aujourd’hui, ils ne sont pas plus de 400 000 sur l’ensemble du territoire.

Ils sont l’une des nombreuses minorités religieuses, la plus importante, qui vivent sur cette terre. Ils forment une mosaïque de courants, catholiques en majorité, mais aussi orthodoxes et une minorité de protestants.

Pour illustrer :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/08/06/qui-sont-les-chretiens-d-irak_4467331_4355770.html
http://www.oeuvre-orient.fr/site-web/les-chretiens-dorient/la-diversite-des-eglises/